Techniques :

1 - approche à induction corporelle : réponse de relaxation, respirations, mouvements somatiques, mouvements de gymnastique holistique, relaxations musculaires, exercices posturaux et étirements doux, automassages, revécu sensoriel ....

 

2 - approche à induction mentale : visualisations, imagerie, rêverie, focusing, pratiques attentionnelles et méditatives, méthode Vittoz, hypnose et autohypnose... 

 

3- approche globale, intégrative, holistique qui intègre le corps, le mental, l'émotionnel, l'énergétique et le spirituel simultanément

Relaxation :

C'est dans les années 60 que des liens ont été mis en évidence entre le stress et la santé physique et émotionnelle. Diverses techniques de relaxation ont ensuite fait leur apparition, dont la réponse de relaxation. La réaction de détente  ou mécanisme de relaxation a notamment été étudié et validé scientifiquement par le Docteur Benson. Il publia son livre « La réponse de relaxation » en 1975.

 

C'est un phénomène physiologique normal et nécessaire qui ramène le corps à son métabolisme normal après un gros effort ou un événement stressant. Celle-ci a la particularité d’engendrer une diminution du rythme respiratoire, de la tension musculaire, de la fréquence cardiaque, etc. C'est aussi, par association, le nom d'une technique bien précise, ayant pour but de susciter ce phénomène.  

Il en résulte une sensation de détente et de bien-être.  C'est un phénomène de repos global, de récupération naturel et nécessaire. Il s'oppose aux états de réactivité, de stress chronique, d’excitation, de confusion, de stimulation, d'anxiété, de nervosité, de tension, de contractions, souffrances physiques et mentales. 

 

L’activité de notre cerveau s’observe aux fréquences électriques qu’il produit. La fréquence thêta (de 4 à 7hz) est celle des rêveries très brèves qui apparaissent avant de s’endormir, tout comme celle de l’état de relaxation, l'état méditatif ou l'état d'Hypnose.  

Respiration :

Il est primordial de  respirer en conscience et d'apprendre à "contrôler" sa respiration pour se détendre, réguler stress et émotions et sentir l'énergie de vie en soi : Cohérence cardiaque, Respiration Énergisante, calmante, purifiante, consciente, dans l'immobilité et en mouvements ;  pour traiter de nombreux symptômes et troubles liés au Stress (anxiété, insomnie, migraine...) ; utiliser la respiration dans la vie quotidienne au service d’une meilleure santé (renforcement musculaire, mobilité, étirements) ; placer la respiration au cœur de nos vies comme un retour à soi, un ancrage afin de mieux réguler le stress et les émotions .  

Conscience corporelle, sensorimotrice :

L'attention, l'écoute est particulièrement portée aux ressentis corporels comme un moyen de compréhension du vécu. La Présence bienveillante, l'attention attentionnée aux informations perçues par les sens :  la vue, l’ouïe, l’odorat, le goût et le toucher, mais également le sens de l'équilibre, le sens de la proprioception (perception du corps), la somesthésie (sensibilité du corps) : (pression, chaleur, douleur...) qui proviennent de plusieurs régions du corps...Ces sentis sont explorés dans l’immobilité ou via les mouvements somatiques en  lien avec le vécu émotionnel. 

Hypnose et auto-hypnose :

L'hypnose, ou l'Etat d'Hypnose, qu'elle soit Classique, Ericksonienne, Humaniste, Nouvelle....est un procédé qui permet d'entrer [plus ou moins vite] dans un agréable état [plus ou moins profond] de relaxation, de lâcher-prise corporel et mental et de s'ouvrir à des états de perception généralisée ou à une conscience efficiente (G. Brosseau) afin d'explorer ses propres ressources et richesses intérieures. 

Approches basées sur l'attention :

La pleine conscience (PC), en anglais «mindfulness», trouve son origine dans les traditions philosophiques, religieuses et culturelles orientales et plus particulièrement dans le bouddhisme. C'est à partir des années 1970 que les pratiques méditatives et contemplatives ont commencé à intéresser la communauté scientifique occidentale en tant que formes de traitement. On doit principalement à Jon Kabat-Zinn d’avoir introduit la méditation de PC dans la pratique clinique, avec l’idée qu'elle pourrait aider les occidentaux à gérer leur stress sans pour autant être bouddhistes. La méditation de PC est donc avant tout une pratique, une forme d’entraînement de l’esprit et non une mystique.

 

Par PC, on entend le fait de «porter son attention d’une manière particulière, délibérément, au moment présent et sans jugement de valeur sur le flot continu des stimuli internes et externes tels qu’ils surgissent » (Kabat-Zinn, 1994) ou de «centrer toute son attention sur l’expérience présente, moment après moment» (Marlatt et Kristeller, 1999).  

 

Couplée à la Relaxation (calme du corps et pacification du mental), la pratique méditative - que ce soit dans l'immobilité ou dans les actes de la vie quotidienne - implique une qualité d’attention ou de PRESENCE portée à l’expérience vécue. Elle favorise notamment la régulation émotionnelle. C'est une invitation qui peut permettre à chacun d’être et de mieux connaître son territoire intérieur qui devient accessible moment après moment à travers l’expérience. On pourrait dire (Christophe André, 2010) qu’il s’agit d’une sorte «d’écologie de l’esprit», postulant que beaucoup de nos difficultés psychiques proviennent de stratégies inadaptées, fondées notamment sur le désir d’éradiquer la douleur par le refus ou l’évitement. A travers la pratique de ce type de méditation, nous modifions notre relation aux inévitables difficultés de la vie plutôt que d’essayer de les éliminer ou de les contrôler. 

Visualisations - imagerie mentale :

La visualisation et l’imagerie mentale est basée sur la capacité mentale de se représenter un objet, un symbole, un son, une situation, une émotion ou une sensation en fonction de nos souvenirs, de nos références, de ce que nous connaissons ou, imaginons. Elles font partie de ce qu’on appelle désormais la psycho-neuro-immunologie. Apparentées à l’Auto-hypnose, elles visent à mettre en œuvre les ressources de l’esprit comme l’imagination et l’intuition au service du bien-être. Dans la visualisation, des images sont proposées, suggérées par le praticien à la personne, tandis que l’imagerie explore davantage les représentations / interprétations propres à la personne. Dans le domaine sportif,  par exemple, elles font partie de l’entraînement de tout athlète de haut niveau. Dans le domaine thérapeutique, elles peuvent servir pour révéler des  aspects de soi,  stimuler la créativité ... 

Mais à l’opposé, la visualisation et l’imagerie mentale pouvant aussi déclencher plus ou moins les mêmes effets physiologiques que le ferait la réalité, penser / imaginer une situation désagréable amène le corps dans un état réel de stress et d’anxiété.

Yoga Nidra  :

Le Yoga Nidra permet d'être dans un état proche du sommeil tout en restant lucide. Le corps dort, mais vous ne dormez pas...La séance s’ouvre avec quelques exercices pour se poser,  se déposer en position allongée, parfaitement immobile et silencieux. La séquence se poursuit pas à pas, vers une relaxation profonde du corps physique. Lorsque le corps est détendu, il devient possible à l'esprit de "voyager" de s'ouvrir à d'autres réalités. Guidés par la voix cette expérience permet de dissoudre la Triple tension : corporelle, émotionnelle, mentale. Les bienfaits du Yoga Nidra sont nombreux : endormissement et sommeil paisibles, meilleure régulation du stress et des émotions, connexion à soi par la vibration du corps et au silence du mental.  Extrait de l'ARTICLE DE SANTE MAGAZINE