stress

Éliminer le stress de nos vies : impossible

Apprendre à vivre avec le stress : possible ! 

ll y a des moments de la vie où nous réalisons que nous n'avons pas ou peu de Contrôle sur les situations et évènements. Ne pas savoir ce qui va se passer, provoque de l'excitation ou de l'anxiété. Si quelque chose d'Imprévu, d'imprévisible, d'inattendu se produit, ça nous bouscule, parfois très fort ! L'inconnu, la Nouveauté, ce dont nous  n'avons pas fait l'expérience, nous submerge d'émotions.  Enfin, l'autre, les autres, leur jugement nous confronte. Le doute, la mauvaise estime de soi ou le manque de bienveillance et d'Auto-compassion peuvent induire un profond mal-être. Notre Ego, se sent menacé et ça panique. 

ingrédients du stress

Les signes

  • Signes physiques - somatiques : tensions, contractions, douleurs, nœuds, mal dans sa peau, troubles du sommeil, troubles alimentaires, contractions, sensations d'essoufflement, d’oppression, problèmes posturaux ou de mobilité.
  • Signes émotionnels : Sensibilité et nervosité accrues, impatience, angoisse, excitation, tristesse,  anxiété, mal-être.
  • Signes cognitifs : Perturbation de la concentration, difficultés à prendre des décisions, altération de la relation sociale, ruminations mentales.

Une réponse au stress saine est caractérisée par une augmentation du niveau d’hormones du stress pour faire face à la situation et un retour à la normale une fois la situation gérée.

 

L'émotion - la plus souvent associée au stress est la peur -> c'est ce sentiment de manquer de SÉCURITÉ qui accompagne la prise de conscience d'une situation perçue comme une menace

 

Que cette menace soit réelle ou imaginaire, nous éprouvons un sentiment de crainte, inquiétude, anxiété, angoisse, tristesse, confusion... Or, en tant qu'êtres vivants nous sommes constamment soumis à des changements, d'inévitables difficultés, inconforts dont nous faisons l'expérience. 

 

Au fil du temps, ce stress - s'il est chronique - peut avoir des effets délétères sur notre corps, notre santé physique (maladies psychosomatiques) et psychologique (confusion, angoisses, phobies, névroses) et avoir un impact négatif sur nos comportements, nos choix de vie, et nos relations avec les autres, avec notre façon d'être au monde (timidité, agressivité, repli sur soi, manque d'authenticité).  

Hans Selye, né à Vienne (Autriche-Hongrie) le 26 janvier 1907 et mort à Montréal (Canada) le 16 octobre 1982, est un médecin québécois. Il est un pionnier des études sur le stress. 

Il a défini le stress comme étant : « l'ensemble des moyens physiologiques et psychologiques mis en œuvre par une personne pour s'adapter à un événement donné ».

 

Il explique que « le changement brutal survenant dans les habitudes d'une personne, jusque-là bien équilibrée, est susceptible de déclencher un bouleversement dans sa structure psychique et même somatique ».  C'est dans ce contexte qu'il développe sa théorie du syndrome général d'adaptation.

Notre organisme face à ce qui est perçu / interprété comme une agression réelle ou imaginaire, une situation stressante sent qu'il perd le contrôle et essaie, après avoir subi la première réaction d'alarme, de s'adapter.

 

Mais si l'agression persiste, ou si la personne n'a pas suffisamment de capacités pour s'adapter, ses réserves d'énergie s'épuisent et les conséquences peuvent êtres négatives, burn-out, maladie.

Le modèle de Selye, comprend trois phases où l'organisme répond à des agressions

  1. réaction d'alarme : l'organisme réagit à un agent stressant auquel il n'est pas adapté. Cette phase comprend une phase choc (état de surprise, symptômes d'altérité passive) et une phase contre-choc (l'organisme se défend contre l'agression) en réponse à la phase choc ;
  2. phase de résistance : continuation de la phase contre-choc, l'organisme s'adapte à l'agent stressant qui se prolonge ;
  3. phase d'épuisement : seuil où l'organisme cesse d'être en mesure de s'adapter au stimulus provoqué par l'agent stressant. Cette phase entraîne l'épuisement de l'organisme et peut mener à de graves troubles et maladies, voire la mort.

rÉgulation du stress via la relaxologie

Une réponse au stress saine est caractérisée par une augmentation du niveau d’hormones du stress pour faire face à la situation et un retour à la normale une fois la situation gérée.

 

En  séances individuelles à mon cabinet de Fresnes (94) ou à distance, en ligne, la Relaxologie permet :

  • une dissolution des tensions corporelles, émotionnelles, énergétiques, psychiques, 
  • une régulation du stress, des émotions, de la douleur, de la souffrance, 
  • un rétablissement de l'attention, du calme, de la capacité à se détendre, 
  • une relation à soi, aux autres, à la Vie détendue, créative, confiante et bienfaisante. 

Au-delà du simple mieux-être ponctuel, la thérapie psycho-corporelle est un cheminement intérieur pour une vie de qualité, plus réaliste et équilibrée.  

 

En savoir plus sur les bienfaits & bénéfices. 

Me contacter pour en savoir plus ou  prendre rendez-vous |...|

 


Ainsi, on atteint le bonheur : 

« Ne demande pas que ce qui arrive comme tu veux.

Mais veuille que les choses arrivent comme elles arrivent et tu seras heureux ».

Aimer ce qui est - de Byron Katie


Plein de ressources sur le stress :

https://www.stresshumain.ca/le-stress/