Thèmes spécifiques :

Anxiété - Peur - Stress : L’anxiété est un mécanisme biologique tout à fait naturel qui nous informe que nous vivons une expérience agréable ou désagréable, dangereuse ou pas. A dose normale, il s’agit d’un sentiment instinctif de peur normale qui sert à nous protéger. C'est très utile ! Si elle est inappropriée et excessive, elle peut engendrer une grande souffrance et perturber le quotidien.  Anxiété, peur et stress sont relativement synonymes. « J'ai peur dans telle situation ». « Je me sens anxieux(se) ». « Cette situation me stresse ».  La plupart des troubles anxieux peuvent être définis comme la PEUR de perdre le contrôle, de ne pas savoir maîtriser ses émotions. La peur...d'avoir peur. 

 

Angoisse, crises de panique, névrose obsessionnelle compulsive, phobies, trouble d’anxiété généralisée, syndrome de stress post-traumatique (peur à la suite d’un événement traumatisant) font partie des troubles anxieux. Ils se manifestent généralement par une hyperventilation (souffle coupé, étouffement, difficulté à respirer), palpitations cardiaques, tremblements, des douleurs thoraciques, au niveau du plexus ou dans le bas ventre, sueurs, bouffées de chaleur ou frissons, nausées…Les personnes anxieuses ont tendance à être dans la fuite, l’évitement des situations posant problème plutôt que dans la confrontation. Elles portent beaucoup d’attention à leurs réactions intérieures dont elles ont peur ce qui ne fait qu’augmenter l’anxiété. Elles se sentent en danger, ont peur de ne pas être capables de contrôler la situation. Elles ont du mal à lâcher-prise. Nous sommes inégaux face aux Evénements de la vie et y réagissons de façon différente en fonction de notre tempérament, de notre environnement. L’anxiété désigne plutôt un état mental, une façon de concevoir le monde. Une personne de tempérament inquiet va percevoir les événements de sa vie quels qu’ils soient (simple contrariété, séparation, conflit, problèmes d’argent, licenciement, deuil, maladie, situations anxiogènes comme l’avion, la foule…), comme un danger potentiel. Les personnes anxieuses sont généralement plus sensibles, plus vulnérables aux événements source de stress. Notre tempérament, nos réactions sont influencés par le milieu familial, les croyances, l’estime de soi, le milieu social, l’environnement, la culture. D’autres facteurs (chimiques, génétiques) peuvent contribuer au développement de l’anxiété. Enfin, l’anxiété peut se développer à la suite d'un événement traumatisant ou de violences subies durant l'enfance. Il est important de consulter rapidement votre médecin dans tous les cas pour obtenir le bon diagnostic. Une thérapie de choix (thérapie cognitivo-comportementale ou analytique) est recommandée afin d'éviter que les symptômes ne se déplacent pour réapparaître sous d'autres formes. Les techniques de Relaxation et de Méditation ont aussi fait leurs preuves pour apprendre à gérer son stress, limiter les facteurs déclenchant ou interrompre la crise lorsqu'elle débute.  

Angoisse : Crise d’angoisse ou attaque de panique sont des manifestations possibles des troubles anxieux. Elles apparaissent de façon brutale, imprévisible et durent de quelques minutes à quelques heures.  La personne ressent une peur très intense (de mourir, de ne plus respirer, d’avoir un malaise, de devenir fou, de ne plus se contrôler), une sensation de danger imminent et des symptômes physiques plus ou moins spectaculaires (difficultés respiratoires, palpitations, tremblements…) qui la plupart du temps vont alimenter et dramatiser la peur ressentie par la personne qui a l'impression qu’elle ne sera pas capable de se maîtriser.  Ainsi, la peur de ne plus pouvoir respirer peut déclencher l’hyperventilation, qui peut elle-même engendrer d’autres symptômes (vertiges, tensions musculaires, tremblements, palpitations…). Il s’agit donc d’un cercle vicieux qui s’auto-entretient.

Le contrôle respiratoire est la technique de base, l'ancrage de toutes les méthodes et s'oppose à l'hyperventilation associée au stress. Les exercices des respiration vont permettre d'apprendre comment sortir rapidement de la spirale anxieuse et comment induire, installer, renforcer un état de CALME et de Stabilité.


Burn-out : L’appellation anglaise d’épuisement professionnel. Selon l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), il se caractérise par « un sentiment de fatigue intense, de perte de contrôle et d’incapacité à aboutir à des résultats concrets au travail ». La personne atteinte est toujours en situation de stress chronique lié au travail. Ce qui le différencie de la dépression dont la cause première n’est pas le travail mais peut être un facteur aggravant.

http://www.souffrance-et-travail.com


Dépression : Il existe une maladie qui touche plus de 3 millions de personnes en France, une maladie qui peut vous empêcher de parler, de rire, de manger, de travailler, de dormir ou de vous lever le matin, une maladie qui peut vous empêcher de vivre, cette maladie, c’est la dépression.

Ce site vous permettra de mieux comprendre la dépression, de connaître ses symptômes et ses traitements et de savoir où et à qui s’adresser.

http://www.vaincreladepression.org/

http://www.info-depression.fr/ 


Somatisation : Quelqu'un qui « somatise » (du grec sôma = corps) rend physique un état affectif. C’est la transformation de troubles psychiques (angoisse, anxiété, peur, stress, etc.) en symptômes corporels (par exemple, des maux d'estomac).


Stress : Réaction psycho-physiologique réflexe de l'organisme dans des situations exigeantes, qui demandent une adaptation. Certaines conditions psychologiques peuvent participer à l'apparition de la condition de stress chez un individu :

  • La perte de contrôle
  • La nouveauté
  • L'imprévisibilité
  • La menace à l'ego
  • L'anticipation de conséquences négatives
  • L'ambiguïté de la situation

Sous l'influence du stress la respiration devient plus rapide et superficielle (hyperventilation) ce qui entraîne une série de symptômes et de réactions corporelles-somatiques, émotionnelles, cognitives, comportementales, relationnelles etc. Oppression, coups de chaleur ou froid, palpitations, picotements, tensions musculaires, douleurs thoraciques, intercostales, abdominales, maux de tête, fatigue, difficultés de concentration, manque de patience, états dépressifs, troubles anxieux (crises d'angoisse et de panique, phobies), addictions, troubles du sommeil etc.

 

D'où l’intérêt d'apprendre le contrôle respiratoire et la relaxation. 

 

L'ampleur d'un stress psychologique est déterminée par l'évaluation, la perception de la situation par l'individu. Grâce aux techniques de Relaxation & de Méditation, la personne peut apprendre à modifier ses réactions au stress, ses attitudes ou actions. L'individu apprend à faire face à la situation, ce qu'on appelle des stratégies d'adaptation (« coping »).

 


Stress post-traumatique : le « Trouble de stress post-traumatique » affecte les gens ayant vécu un événement violent, que ce soit comme victimes ou observateurs. Il se manifeste par des symptômes tels que : souvenirs envahissants, rêves répétitifs ainsi que des manifestations physiologiques comme les problèmes de sommeil, l'irritabilité, les difficultés de concentration, l’hyper-vigilance.

http://www.memoiretraumatique.org/

http://www.resilience-psy.com/